lilasbleu (lilasbleu) wrote,
lilasbleu
lilasbleu

Les villes "vertes" où il fait bon vivre

Des villes où on respire ? Le rêve pour les écolos citadins, surtout quand elles allient qualité de l’air et qualité de vie. Voici le classement des 10 villes où il fait bon vivre, respirer, bouger selon le Reader's Digest. Des tonnes de données ont été épluchées : qualité de l’eau, gaz à effet de serre, revenu par habitant, niveau d’études… L’Europe fait presque carton plein et l’Allemagne se démarque avec 4 villes dans le top 10. 

 1. Stockholm, l’exemple à suivre

Il fait bon vivre à Hammarby Sjöstad. L’éco-quartier (presque) imprononçable de Stockholm est un exemple. La ville a tenu le pari de réhabiliter une ancienne zone portuaire insalubre en havre de paix. L’architecture, les infrastructures, l’approvisionnement en énergie : tout est conçu « développement durable ». À voir : le système pneumatique d’évacuation souterraine des déchets.

2. Oslo… mobile

 
Введите содержимое врезки
Oslo, l’une des trois villes les plus chères du monde, mais aussi celle où les salaires sont les plus élevés, selon un classement réalisé en 2006 par UBS. Côté environnement, la ville a repensé tout son système de transports publics et c’est une réussite. Les voitures doivent passer au péage urbain. Les piétons ont accès aux bus, trams, métros, taxis et ferries. Le petit plus : la « garantie voyage ». Tout retard constaté de 20 mn donne droit à un remboursement. 

3. Munich la dynamique

La 3e plus grande ville d’Allemagne en nombre d’habitants serait également, selon trois journaux allemands la ville avec la force économique et la qualité de vie les plus élevées d’outre-Rhin. Pour autant, Munich n’a pas négligé ses espaces verts. À ne pas manquer : l’Englischer Garten (jardin anglais) qui s'étire du centre vers le nord sur une surface de 3,7 km², ce qui en fait un espace plus étendu que le Central Park à New York.

4. Paris, bon air mais cher

Paris synonyme de pollution ? Pas tant que ça selon le classement du Reader’s digest. Notre capitale arrive 4e au classement des villes écolo où il fait bon vivre. Mieux. Paris arrive au troisième rang mondial des villes au faible niveau de pollution de l’air. Seul bémol : le prix des loyers. Paris se classe 10e au niveau mondial. Pour un trois pièces non meublé, il fallait compter 1 492 € en 2006, contre 1 207 € à Oslo (étude d’ECA International).

5.  Francfort la verte

Plusieurs surnoms pour Francfort sur le Main à l’Est de l’Allemagne : « la verte », « Mainhattan »… Une véritable plateforme boursière, la seconde d’Europe après Londres, siège de la Banque centrale européenne. Mais ce qui la caractérise le plus, ce sont les espaces verts, dont la « ceinture verte ». Au total, Francfort compte 50 lacs, étangs et mares : un paradis !

6. Stuttgart anti-voitures polluantes

C’est presque un comble, la capitale allemande de la construction automobile, le siège de Mercedes a décidé de partir en guerre contre les automobilistes. Pas tous. Dès 2008, l’accès au centre ville et alentours sera limité pour les voitures les plus polluantes… Enfin, tout dépendra de la couleur de sa « plakette » (vignette) à acheter et coller sur le pare-brise. 

7. Lyon l’attaquante

On a beaucoup parlé des Vélib’, mais les Vélov’ sont arrivés en premier. La ville de Lyon a mis en place son système de vélos en libre service dès 2005. Parallèlement, le centre ville abrite la plus vaste zone où les voitures ne peuvent rouler à plus de 30 km/h d’Europe. Côté dynamisme économique, la région talonne l’Île-de-France en matière d’entreprises innovantes. Petit plus : les loyers y sont beaucoup moins chers qu’à Paris.

8. Düsseldorf la silencieuse

« Petit Paris ». Ainsi est surnommée Düsseldorf grâce à ses nombreux magasins de prêt-à-porter qui en feraient la capitale allemande de la mode. Des boutiques de luxe jalonnent les rues. Et pour cause, la population bénéficie de salaires confortables. 5000 entreprises étrangères s’y sont établies. Les plus : une ville silencieuse et les résidents ont jusqu’à 7 poubelles de tri chez eux…

9. Nantes la jolie

Qui dit verte, dit jolie. Nantes compte 12 parcs et jardins, 1000 hectares d’espaces verts, 180 km de promenade piétonne et le plus grand réseau de tram français. Conséquence : l’air y est pur. Et la ville a d’autres projets « écolonomiques » sous le coude. Inspiré du projet de Stockholm, l’île de Nantes se transforme petit à petit en éco-quartier. Seul bémol : l’innovation dope le marché immobilier : environ 3 000 € le mètre carré. 

10. Copenhague à deux-roues

La ville, siège de l’Agence européenne pour l’environnement, doit montrer l’exemple. Comme Francfort, Copenhague s’est entourée d’une ceinture verte en lieu et place des anciennes fortifications. La capitale du Danemark a conçu une nouvelle manière de faire le tour de la ville : un service de vélos gratuits et des pistes cyclables à foison. 



Subscribe

promo lilasbleu january 4, 2014 10:04 51
Buy for 20 tokens
На Всемирной выставке 1900 года была улица Будущего - «la rue de l'Avenir"- движущийся электрический тротуар, созданный американскими инженерами Schmidt и Silsbee, которые ранее сделали такой же для Всемирной выставки в Чикаго в 1893 году. Тротуар проходил по всей выставке в виде…
  • Post a new comment

    Error

    Anonymous comments are disabled in this journal

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

  • 0 comments